Editorial

Au début était « La lettre-GRAPE »

Une revue, lancée par un petit groupe de passionnés, formateurs et cliniciens, autour des questions de la protection de l’enfance, du placement familial, de la famille.

Une revue construite par Denise Bass, directrice du GRAPE, ainsi que Serge Lesourd, Arlette Pellé, Pascale Mignon et Henri de Caevel, tous les quatre psychanalystes. Nous sommes en 1989…

Puis rapidement, la revue prend son envol avec, dès 1993, la publication assurée par les éditions ères, aux couvertures  dessinées par le graphiste Marc Dumas de « Tout Pour Plaire ». Serge Lesourd puis Françoise Petitot se succèdent jusqu’en 2012, pour mener cette « LETTRE du GRAPE » puis «LETTRE de l’enfance et de l’adolescence», et de 2012 à 2018, l’équipe du RAFEF-GRAPE prend le relais pour 10 numéros de « la Revue de l’enfance et de l’adolescence » autour de Jean-Marc Bouville.

Et puis, et puis… les temps sont durs pour les structures associatives de formation qui s’empêtrent dans des difficultés internes, avec la concurrence, le rétrécissement des budgets de formation…

Mais la revue créée par le GRAPE continue, tel le Phoenix, sous une autre forme !

Soutenue par l’association Atelier sur l’Avenir de l’Accueil Familial (Atelier 2AF) que préside Denise Bass, son nom  devient : «  Cahiers de l’enfance et de l’adolescence ».

Quatre membres de l’ancien comité de rédaction en assurent la continuité. Mais le Comité de rédaction s’enrichit des collaborateurs d’Atelier 2AF et de personnalités nouvelles.

Les objectifs demeurent les mêmes qu’en 1989 : L’enfant est un sujet à part entière. Même observé, placé, accueilli, déplacé, étudié, scruté, administré, il nous faut toujours prendre en compte sa subjectivité, son histoire, son devenir.

  • La revue demeure centrée sur un dossier avec des articles à l’international, des notes à propos de livres et de films.
  • L’orientation reste psychanalytique en étant constamment ouvert aux autres disciplines des sciences humaines et sociales.
  • Les articles s’adressent prioritairement à un public de professionnels qui travaillent autour des questions de l’enfance, de l’adolescence et des familles avec une attention particulière pour ce qui restera la partie préoccupante dans toute société : Les enfants et adolescents en difficulté dans leur famille.
  • La revue reste concernée par les grands débats sociétaux autour des familles, de l’enfance et de l’adolescence. Depuis trente ans, ils n’arrêtent pas de se modifier au fil des années tout en posant la même question du comment humaniser le petit d’humain.